chanel-défilé-2016-e1468397783835

Qu'est ce que Defimode ?

Le secteur de la mode figure parmi les piliers de l’économie française. Il apporte plus de 30 milliards d’euros par an au PIB. Sa valeur est ainsi plus importante que l’ensemble du secteur automobile et aéronautique. Par ailleurs, il contribue fortement au rayonnement de l’Hexagone au niveau international. Paris étant reconnue comme la capitale de la mode. En plus du savoir-faire et la créativité des artisans, ce succès est également le fruit d’un soutien efficace. Le Comité de développement et de promotion de l’habillement, connu habituellement en tant que DEFIMODE assure ce rôle.

DEFIMODE, 35 ans au service de la mode

Le DEFIMODE célèbre cette année son 35ème anniversaire. Plusieurs fédérations figurent parmi ses membres. Entre autres la Fédération française de la haute couture et de la mode, la Fédération Française du prêt-à-porter féminin ou encore la Fédération française du vêtement masculin.

Il se distingue par la solidarité entre les entreprises du secteur qui participent à son financement à travers une taxe. Le montant de son budget atteint 9.5 millions d’euros grâce aux contributions de 3500 sociétés.

Sa principale mission consiste à soutenir le secteur de la mode. Il participe au financement et à la formation, encourage l’innovation, effectue une veille économique et contribue également à la préservation du patrimoine.

Un soutien financier pertinent aux jeunes créateurs

La mise en place d’un Fonds de garantie a stimulé la croissance des activités de plus de 30 jeunes entrepreneurs au cours des 6 dernières années. Le montant des prêts accordé pendant cette période a atteint 8 millions d’euros. Grâce à cet appui, ils ont pu doubler leurs chiffres d’affaires.

Le DEFI contribue aux Fonds d’avances remboursables à une hauteur de 30%. Les jeunes stylistes peuvent obtenir jusqu’à 100.000 euros de financement, sans présenter la moindre garantie. Un réel plus pour leur croissance. Une vingtaine d’entrepreneurs ont bénéficié de cet appui depuis 2011.

La formation, un atout pour le secteur

Le DEFI a instauré le Programme Start en 2015, l’Institut français de la Mode assure le pilotage de ce projet. Les nouveaux venus dans le secteur bénéficient d’une formation leur permettant d’améliorer leur technique et maîtriser les ficelles du métier. Le soutien continue à travers un accompagnement personnalisé. Des professionnels assurent un encadrement efficace.

La structure soutient aussi les institutions de formation comme l’Académie Internationale de Coupe de Paris, elle forme les tailleurs-couturiers. L’École de la Chambre Syndicale de la Couture bénéficie aussi d’un financement. Ces deux établissements jouissent d’une renommée mondiale.

Un encouragement à l’innovation

Le DEFI et le Ministère de la culture soutiennent activement l’Association nationale de développement des arts de la mode (ANDAM). Elle favorise l’émergence de nouveaux talents en octroyant des prix composés d’une enveloppe financière et d’un accompagnement personnalisé. Par exemple, le lauréat du Grand Prix de l’ANDAM gagne 250.000 euros.

Les défilés constituent des évènements incontournables, ils sont relayés par de nombreux médias. Les créateurs peuvent mettre en avant leur création et profiter de l’occasion pour engranger les contrats. Comme la participation entraîne des dépenses, le DEFI paie une partie des montants afin d’alléger les charges. Il facilite aussi l’accès des jeunes entreprises aux salons professionnels parisiens.

Le DEFI a aussi lancé les Rencontres Business du savoir-faire, un carrefour favorisant la rencontre entre les différents acteurs de la mode française. Elles constituent un cercle de réflexion visant à tirer tous les participants vers le haut.

Un soutien au développement international

Environ 1000 participants ont pu exposer leurs produits dans un salon international grâce à l’appui du DEFI. L’organisme facilite l’obtention de subventions à travers un site unique, connexionsmode.com. Les créateurs peuvent alors mieux cibler les évènements qui correspondent le mieux à leurs stratégies.

Dans la même logique, les responsables ont lancé New Black, un salon virtuel dédié à la mode française. Designers Apartment constitue aussi une autre initiative intéressante. De nombreux visiteurs internationaux viennent découvrir les articles conçus par les jeunes entrepreneurs.

Le développement requiert une bonne connaissance du marché, car les besoins des consommateurs évoluent régulièrement. L’Observatoire Économique au sein de l’Institut Français de la mode analyse l’évolution du secteur, elle fournit de précieuses informations aux entrepreneurs pourront adopter une stratégie pertinente.

Le DEFIMODE valorise et préserve le patrimoine de la mode

L’Union centrale des arts décoratifs et l’Union française des arts du costume ont chacune apporté leurs pièces pour créer le Musée des arts de la mode en 1986. Dix ans plus tard, l’institution changeait de nom, elle est devenue le Musée de la mode et du textile. Aujourd’hui, il fait partie du Musée des arts décoratifs et comporte plus de 150.000 pièces. Le DEFI contribue au financement. Il a aussi favorisé la rénovation de nombreuses œuvres.

Vous aimerez aussi

TOP